projet proposé

projet proposé

 La Coopérative Tubizienne

 

Pour un quartier productif, éducatif et écologique

 

D’après mes calculs, sur 26 hectares, 11 seraient non utilisables à cause de la présence de trois conduites de gaz haute et moyenne pression, ainsi que d’une conduite d’air liquide passant au milieu du terrain. Il faudra retirer les maisons située du côté droit de l’entrée du terrain, côté chaussée de Mons (N6), sauf les magasins (dessinés en rose). Les logements et constructions devront être des bâtiments passifs au niveau déperdition énergie.

On plantera des arbres fruitiers dans les zones trente au lieu d'arbres de décoration, tels que proposés dans le projet du promoteur. Les chemins pour mobilité douce seront réalisés en dalles à herbes, afin de garder un maximum d'herbe sur le terrain.

On construira une ferme en « L», avec l’ouverture orientée vers le Sud, ce qui favorisera une autonomie énergétique. Elle sera construite en paille ossature bois et briques de bois et équipée de panneaux solaires sur le toit et de citernes pour l’eau de lavage et pour les bêtes.Sur le site, on trouvera un groupe de production électrique par cogénération.

On plantera des haies d’arbres de grande valeur (construction, meuble,..) et d’arbres à rechaper tous les 3-4 ans pour du bois de chauffage. Cela permettra ainsi de diminuer le risque d’inondation et de lavage de terrain par les pluies. Dans les parcelles formées par ces haies, on plantera des arbres fruitiers hautes tiges, plantés en lignes. Dans les parcelles, on trouvera prairies et potager.

On choisira des chevaux de trait belges pour le travail dans les champs, des moutons viandeux de race locale et des vaches jersey.

Ce complexe agricole sera mené par une coopérative équivalent à dix temps pleins.

Signer la pétition  

Pourquoi soutenir ce projet? 

Pour le promoteur :

  • étant donné que la population n'a plus assez d'argent pour acheter des maisons, la ferme permettra de donner un cadre propice à la vente, voire un prix de vente plus élevé des maisons conservées dans le nouveau projet.
  • il pourra contribuer à la création d'un quartier plus durable et économique... ce que recherche la population.

 

Pour le politique :

  • les revenus des taxes seront moins importants, mais plus fiables/durables
  • la population manque de travail stable ; comme il faut produire à manger tous les jours et de tout temps à la population, la ferme permettra de donner de l’emploi tant qu'il y aura des gens à nourrir
  • avec l'avenir budgétaire incertain qui secoue l'UE, les CPAS ne pourront pas soutenir tous « les sinistrés de l'emploi » ; l'activité agricole pourra donner un emploi viable aux gens qui y travaillent
  • en soutenant ce projet, ils montreront qu’ils se soucient des enjeux majeurs de la population et de l'économie locale
  • des études effectuées dans l'UE montrent que les pays avec beaucoup de PME et une économie locale résistent mieux aux crises économiques
  • ils permettront aux écoles de donner envie aux jeunes de suivre des cours techniques via le pôle de l'énergie renouvelable du site

 

Pour le citoyen :

  • la population pourra se nourrir d’aliments sains et locaux
  • elle pourra profiter d'un quartier plus vert
  • elle pourra retrouver le travail de la terre ainsi que ses bienfaits 
  • elle donnera à ses enfants, ainsi qu'à elle-même, l'opportunité de gagner plus d'autonomie et d'être plus critique face à la nourriture, la façon de cuisiner les aliments 
  • elle se réappropriera le lien entre producteur et consommateur
  • en finançant ce projet en achetant des parts de la coopérative, la population s'assurera la sécurité de placement de son argent. Après 10 ans (le temps de rembourser les emprunts de la coopérative), elle récupéra son argent et en recevra des intérêts les années suivantes
  • être maître de l'économie, rester local, en être l'acteur.

 

 Un projet non délocalisable :

  • le projet étant financé par des acteurs locaux, il est difficile, voire impossible de le délocaliser
  • de par sa nature, le projet veut et doit nourrir les populations locales - donc pourquoi aller voir ailleurs ?
  • un projet générateur d'emplois, tout bénéfice pour les citoyens participants

 

Signer la pétition